Relaymark et Minority Report

mar 29 2016
Publié par Marie Fontaine

Relaymark et Minority Report

Relaymark et Minority Report. Vous vous souvenez certainement de cette scène du film de Steven Spielberg, Minority Report, sorti en 2002, où Tom Cruise dans le rôle de l’assassin en puissance, se promène dans un vaste mall futuriste.
Il est identifié par contact oculaire dans un magasin de vêtements puis salué par son (faux) nom par une voix robotique qui dispose en base de toutes ses informations, adresse, taille, goûts, je ne résiste pas au plaisir de vous donner le lien pour vous rappeler la scène. Force est de constater que cette vision futuriste du retail connecté à l’extrême n’est pas loin de la réalité…

Nous avons ainsi partagé sur notre page Twitter @relaymark, l’article de LSA-conso.fr  livrant les conclusions d’une table ronde lors du RTBE 2016 qui s’est déroulé il y a quelques jours à Londres. La question posée aux experts présents concernait leur vision du futur du e-commerce et surtout, comment ils imaginaient le magasin des années 2020 et au delà. L’approche « customer centric » est certes dans toutes les bouches, mais l’évolution des besoins est véloce, et le besoin d’expérience de ces nouveaux consommateurs roi est l’opportunité de développer de nouvelles approches.

Mais on découvre dans l’article 5 des tendances que nous avons pu également observer chez Relaymark et auxquelles les enseignes commencent à répondre. Notre entreprise est ainsi en phase de test avancé dans des domaines aussi différents que l’automobile, l’agro-alimentaire ou encore l’immobilier. Quelles sont donc ces attentes qui galvanisent les départements de R&D ?

1 : Le consommateur attend de plus en plus une expérience sensorielle et omni-canal. Le point de vente se réinvente, un sujet que nous évoquons régulièrement dans nos postes, tant notre conviction est forte.
Au delà de l’analyse du trafic, nous devons assurer une suite de l’expérience on-line dans le magasin. La réalité virtuelle fait partie intégrante des éléments qui modifieront les perceptions de Marque et offriront de nouveaux terrains de jeux. Nous attendons d’ailleurs avec une impatience non dissimulée la livraison de nos « oculus rift » pour en faire profiter nos partenaires (et nos collaborateurs Relaymark !).

2. La personnalisation de l’offre devient incontournable. Comme pour Tom Cruise arpentant les rayons de Gap, les magasins garderont en bas de donnée les caractéristiques de chaque consommateur pour leur faire l’offre la plus adaptée à leurs goûts.

3. Le temps se raccourcit et nous ne sommes plus prêts à attendre. La livraison doit être rapide et facilitée, quelque soit le point d’origine de la commande, on-line ou off-line. Certains secteurs devront revoir la façon de livrer et proposer des alternatives. Nous avons quelques idées…

4. Finis les paiements conventionnels, les chèques deviennent vintage, les espèces rares et les cartes bleus devront lutter pour survivre. Comme pour le livraison, les attentes facilitant le paiement évoluent rapidement. Le smartphone devient un incontournable. Je rentre dans le point de vente, je le pose sur un boitier qui m’identifie, et je n’ai plus qu’à me préoccuper … d’avoir des liquidités sur mon compte en Banque.

5. Dans notre nouvel « âge de la collaboration », les Marques n’auront d’autres choix que de développer des partenariats, notamment grâce à l’omni-présence des applications, totalement repensées, et à la nécessité de trouver des façons d’en optimiser l’utilisation. Les exemples sont nombreux.

Le futur est à notre porte, et seules les enseignes qui répondront à ces nouvelles orientations arriveront à capter et fidéliser les clients. C’est le métier de Relaymark, et toute notre équipe est à votre disposition pour en faire la démonstration, il suffit de nous appeler au 01 58 46 14 30, ou de cliquer sur « demander une démo ».